Pages

samedi 30 juin 2012

Une journée aux couleurs de l'arc-en-ciel !


Bonne gay pride à tous ! C'est le jour de la liberté et de la fête les amis !!! Alors dansez, riez et surtout profitez !!!

Première dédicace et belles rencontres


Et une séance de dédicace... Une ! Je remercie tous ceux qui m'ont adressé leurs meilleurs vœux d'encouragement. Je vous confirme que tout s'est bien passé. J'ai rencontré des gens très sympathiques avec lesquels j'ai discuté et même ri ! Je profite de ce message pour remercier les personnes qui ont acheté mon roman et tout particulièrement Dalila et Fella avec qui j'ai passé un superbe moment à rire et à échanger. Il est bien vrai que la vie nous réserve souvent de belles rencontres dans les moments où on les attend le moins ! Souvenez-vous mesdames, rendez-vous est pris pour un bon resto à la rentrée ! Halouf qui s'en dédit ! ;-)

mardi 26 juin 2012

Première séance de dédicace le 29 juin aux Jacasses.


Pour tous ceux et celles qui souhaiteraient me rencontrer, je vous donne rendez-vous au bar « Les Jacasses » 5 rue des Ecouffes - PARIS 4ème (Métro : « St Paul » ligne 1) où je serai en séance de dédicace de « Souvenirs de Jade » vendredi 29 juin prochain de 19h00 à 23h00.

Un grand merci à Ange pour sa gentillesse et son aide !

L’ambiance est super sympa alors venez nombreux !!!


Un autre grand merci à Sandrine pour son formidable talent de graphiste. Elle manie la baguette magique qui réalise tous mes visuels, affiches, flyers et maquettes et notamment celle de la couverture du roman. Tu me sauves souvent la vie miss ! Encore mille mercis magicienne !

jeudi 14 juin 2012

"Souvenirs de Jade" est enfin disponible !

Je suis très heureuse de vous annoncer que "Souvenirs de Jade" est enfin publié et disponible !

Pour les nouveaux arrivants, un petit rappel de l'histoire...

"Peut-on survivre à la disparition de l’être aimé ? Peut-on continuer seul le chemin dont on avait tracé ensemble les contours ? Ces questions, Axelle tente d’y répondre depuis la mort de Jade survenue un après-midi d’été, lorsqu’un chauffard a pris une vie et en a anéanti une autre en percutant la moto qu’Axelle conduisait. Depuis, enchaînée aux tourments de la culpabilité devenue sa seule compagne, elle se consacre à son métier de prof’ dans un lycée de banlieue qui devient le théâtre d’une violente agression d’un des élèves, par deux inconnus. Axelle tente d’obtenir un sursis à la vengeance que prévoit d’appliquer sur la ville, une bande de la cité d’où la victime est originaire. Parviendra-t-elle à éviter que la ville ne s’embrase ? Si la vie mettait sur sa route, celle qui lui réapprendrait à sourire ? Serait-elle capable de se laisser une nouvelle chance de conjuguer le verbe « aimer » au futur, plutôt qu’à l’imparfait ?"

Il vous sera possible de vous le procurer prochainement sur les sites d'amazon.fr, fnac.com et dans toutes les bonnes librairies.

Cependant, si vous souhaitez dès maintenant commander un ou plusieurs exemplaire(s) dédicacé(s) au prix de 21 € l'unité, rien de plus simple ! Envoyez-moi un mail à l'adresse suivante :

Je vous enverrai un bon de commande par retour de mail et à réception de votre règlement, je vous adresse votre commande par La Poste ou je peux vous la remettre en main propre si vous habitez sur Paris et la région parisienne.

Je serais très heureuse de connaître vos avis de lecteurs, alors n'hésitez pas à m'envoyer vos messages à l'adresse ci-dessus.

J'espère que vous passerez un beau moment en compagnie d'Axelle, Ambre, Agathe et tous les autres et que vous prendrez autant de plaisir à le lire que j'en ai pris à l'écrire. Tous ces personnages m'ont accompagnée pendant près de 5 ans. Il est temps pour moi de les laisser prendre leur envol et de permettre à ce roman de suivre sa route, cette fois, en votre compagnie. Faites-lui une belle vie chers lecteurs, je vous le confie...

A tout bientôt et bonne lecture !

Ysabel

dimanche 10 juin 2012

Fais nous rire Pénélope !

 
Ceux qui ont aimé les pièces de théâtre "Arrête de pleurer Pénélope" et "Arrête de pleurer Pénélope 2" seront ravis d'aller voir "Arrête de pleurer Pénélope - Le film". J'avoue que j'ai pris beaucoup de plaisir à revoir les 3 amies, Chloé (Juliette Arnaud), Léonie (Corinne Puget) et la fameuse Pénélope (Christine Anglio). C'est sans surprise que nous les retrouvons avec leurs caractères respectifs et tellement particuliers... Chloé dont la "bonne humeur" collerait le bourdon à tous les personnages de "Fantasia", ses coups de gueule et son sens de l'altruisme qui lui sont si chers... Léonie qui se préoccupe toujours autant des apparences et qui, même un canon de révolver posé sur la tempe n'abandonnerait pas ses signes extérieurs de richesse et notre Pénélope (Christine Anglio) qui se transforme en fontaine à la première émotion et qui craque toujours pour les séniors plutôt que les juniors... Ce nouvel opus pourrait s'intituler "Arrête de pleurer Pénélope 3". Si vous pensez voir sur grand écran l'adaptation de l'une des pièces, vous vous trompez ! 
 
Ce film est tout simplement la suite des aventures du trio. Seul regret, les auteurs et comédiennes, Corinne Puget et Juliette Arnaud, surfent une nouvelle fois sur la même vague : les trois amies se retrouvent après plusieurs années sans se voir et finissent par se balancer leurs quatre vérités entre deux sanglots et trois engueulades, puis finiront par accepter le fait qu'elles n'ont plus 20 ans et que la nouvelle génération est sans pitié !... On notera tout au long du film, la ligne de Corinne Puget qui est tout simplement magnifique et sexy à souhait ! Elle en jette les amis et c'est rien de le dire !!! J'avoue que j'ai passé un charmant moment à la voir évoluer sur grand écran... En conclusion, allez-y vous ne serez pas dépaysés et vous passerez un bon moment, même si les fous-rires ne sont pas franchement au rendez-vous. On notera aussi la participation de pointures telles que Maria Pacôme qui se fait si rare à l'écran, ce que je regrette personnellement et Jacques Weber. Sans oublier une sympathique chorégraphie des filles sur un tube des années 90, les trentenaires apprécieront ! Il semble en effet que la mise en scène de "choré" soit aussi une signature des trois artistes.

dimanche 3 juin 2012

C'est parti pour MOBIL'douche !!!

Chers lecteurs,

Il y a quelques semaines de cela, je vous présentais l'association MOBIL'douche, créée par trois de mes amies. Et bien je suis heureuse de vous annoncer aujourd'hui que les maraudes dans les rues de Paris sont désormais effectives !

Pour preuve, ce petit film réalisé entre autres, par une équipe de la Fondation Bouygues Télécom qui soutient cette association, qui mérite non seulement d'être connue mais aussi soutenue. 


Alors si vous souhaitez venir en aide à ceux qui ont moins de chance que vous, n'hésitez pas à vous rendre sur le site de MOBIL'douche je peux vous garantir les yeux fermés que vous bénéficierez toujours d'un bon accueil, que ce soit au téléphone, de visu ou par mail !  N'hésitez pas à faire tourner l'info !

Encore bravo à ces "Super Nanas" qui œuvrent pour le bien de ceux qui font partie des oubliés du système ! Personnellement, je serai vraiment ravie de pouvoir participer à l'une de leur maraude et je ne manquerai pas de vous faire part de mes impressions sur cette jolie aventure dont je sais déjà qu'elle sera riche en émotions !

Bravo les filles !!!

Lorsqu'une révolution naît d'une étincelle...

Présentation de l'éditeur : "1er décembre 1955, Montgomery, Alabama. La révolte d'une femme entraîne les Etats-Unis dans la lutte contre la ségrégation raciale... Rosa Parks est noire. Lorsqu'un chauffeur de bus lui ordonne de céder sa place à un Blanc comme l'exigent les lois locales, elle refuse et reste assise. Sa condamnation indigne la communauté noire, qui, menée par un jeune pasteur répondant au nom de Martin Luther King, décide de boycotter les bus de la ville... la vie de Rosa Parks, "Mère du mouvement des Droits Civiques", icône de la lutte pacifique pour les droits des Noirs."

Je connaissais le nom de Rosa Parks sans vraiment connaître son histoire. Grâce à ce livre j'ai pu la découvrir. Tout en simplicité, l'auteur nous permet de comprendre que la lutte pour les droits civiques des noirs aux Etats-Unis, n'a pas vu le jour comme par magie, un matin de décembre lorsqu'une femme dont l'humilité était la règle de vie, a courageusement résisté au racisme. Mais qu'elle était bel et bien le résultat de longues années d'humiliations, de crimes et de tortures subies par ces hommes et ces femmes dont le seul tort était d'être venus au monde avec une couleur de peau qui ne plaisait pas à tout le monde. 
 
En lisant ce texte nous comprenons bien mieux ce qui a poussé des milliers de gens à se sacrifier pour avoir les mêmes droits que les blancs. La question qui reste en suspend à la fin de cette lecture, demeure celle que tout le monde se pose à un moment donné de sa vie et pour différents épisodes de l'Histoire ; "à leur place, qu'aurais-je fait ?"

Je vous conseille ce livre et surtout je le conseille aux jeunes générations qui devraient se documenter avoir de parler sans savoir...

 

L'honneur c'est commes les allumettes...ça ne sert qu'une fois.


Que ce soit dit ! Lorsque Olivier Marchal se glisse derrière la caméra pour réaliser un polar, le cinéma français n’a rien à envier à Hollywood en la matière ! Avec « Les Lyonnais », il signe de nouveau un polar dans la pure tradition du genre. Un scénario ciselé, une distribution impeccable et une réalisation en or. Mention spéciale à Gérard Lanvin qui campe le personnage d’Edmond Vidal dit « Momon », à la perfection. Tout simplement excellent. Olivier Marchal et son équipe nous emportent au cœur du monde des braqueurs à l’ancienne. 

Ces voyous qui s’imposaient et respectaient un code d’honneur. Loin de moi l’idée de justifier leur choix de vie, mais force est de constater un certain panache. J’avoue ne pas savoir si les choses ont évolué ces dernière années (et franchement je ne tiens pas à savoir…) mais grâce à cette réalisation nous retrouvons avec plaisir l’ambiance des grands polars. J’ai passé un moment savoureux et je vous invite à voir ce film d’urgence si toutefois ce n’est pas déjà fait. Parole…