Pages

dimanche 31 mars 2013

Никакое право делать ошибки...

Il est russe et agent secret. Elle est une surdouée de la finance et employée par un puissant homme d'affaires, que les russes veulent faire tomber. Rien n'aurait dû les amener à se rencontrer, sauf peut-être le destin...


On m'avait dit beaucoup de bien de ce film et on ne m'avait pas menti. "Möbius" est un fabuleux film d'espionnage, construit avec talent et intelligence. La photographie est par moments, magique. En plus de tout ça, les interprétations de Jean Dujardin et de Cécile de France sont tout simplement parfaites...


Le premier gagne en maturité sous les traits d'un espion ultra-doué et révèle un véritable charme dont la barbe poivre et sel ne fait qu’accentuer les effets (enfin moi je trouve !!). 
Sa partenaire de jeu, quant à elle, est tout simplement la quintessence de la féminité et du charme naturel réunis. Elle est absolument magnifique et irrésistible. On comprend facilement que le héros ait du mal à garder ses distances...
  
Quant aux scènes d'amour entre les deux amants, rien à voir avec certaines scènes où l'on peut voir la passion dans sa plus simple expression (meubles renversés, fringues volantes et autres démonstrations du genre... Non non !). 

Des scènes purement magiques où les deux acteurs donnent la pleine mesure de leur talent respectif. Je vous assure que Cécile de France vous laissera cloués à votre siège tant elle donne l'impression de traverser l'écran... 

Bravo et merci à Eric Rochant et son équipe pour nous offrir ce film vraiment très réussi. 


Dernière petite chose les amis, évitez de quitter la salle en cours de projection au risque de ne plus rien comprendre à l'intrigue tant cette dernière est finement entrelacée. Les popcorns et autres tentations peuvent attendre !...



jeudi 28 mars 2013

Départ immédiat pour l'aventure...



L'histoire : "Quand un satellite de la Nasa détecte un météorite d’une exceptionnelle rareté enfoui sous les glaces du cercle arctique cela tombe à pic pour l’agence spatiale, impatiente de faire oublier une série d’opérations ratées et fort onéreuses qui mettent en danger son existence même. En effet, l’un des candidats à l’élection présidentielle imminente est décidé à revoir de façon radicale la politique spatiale. Alors que son avenir politique est en jeu, le Président des Etats-Unis envoie dans l’Arctique Rachel Sexton, analyste des services secrets, vérifier l’authenticité de cette découverte. Elle est accompagnée d’une équipe d’experts, dont le charismatique océanologue Michael Tolland. Ce que Rachel découvre est presque inconcevable : les preuves d’une falsification scientifique, une mystification audacieuse qui menace de déclencher une controverse mondiale. Mais avant même que Rachel puisse informer le président, elle-même et Tolland se trouvent aux prises avec une équipe de tueurs implacables. En fuite dans un univers aussi sauvage que dangereux, tous deux n’ont qu’un espoir de survie : découvrir qui se cache derrière une si magistrale supercherie".
 
Quand l'auteur du "Da Vinci Code" s'attaque à la fois aux mystères de l’Antarctique, aux secrets d'une agence gouvernementale et aux dédales de la course à la Maison Blanche, cela donne un roman dont il est difficile de sortir une fois la première page tournée... 

Totalement différent du "Da Vinci Code" (que je vous conseille aussi très vivement), "Deception Point" nous entraîne dans une course poursuite, tantôt à bord d'un avion supersonique, tantôt sur un bateau ancré au dessus d'un volcan sous-marin, dont les répercussions se font sentir jusqu'à Washington. L'illustration parfaite qu'un papillon qui bat des ailes à Tokyo peut déclencher un ouragan à Mexico... Un vrai plaisir pour les amoureux des romans d'aventure dans lequel Dan Brown nous laisse à peine le temps de reprendre notre souffle entre deux chapitres...

Olympus has fallen...

Si vous aimez les films d'action, où les explosions sont légions, les actes héroïques une constante, les méchants encore plus méchants que méchants, alors "La chute de la Maison Blanche" est fait pour vous !

Et côté action, je peux vous assurer que l'on en a pour nos sous ! Bien sûr, je reconnais que les américains insistent sur leur besoin viscéral de défendre leur drapeau, que l'on connait bien. Mais le cinéma d'action américain serait-il le même sans cet amour de la bannière étoilée ? Je ne crois pas... Et franchement je pense que c'est ce que l'on aime dans le fond... 

Alors que les détracteurs se rassurent, je crois (de mémoire de fan de films d'action) que c'est la première fois que les américains mettent si fortement en scène leur fragilité. Quand je dis fragilité, je parle bien entendu de leur incapacité à résister et/ou à répondre au terrorisme. Car si d'habitude le héros supporte moyen de se faire marcher sur le petit orteil ou de recevoir un joli cadeau de la part d'un lance-roquette, je crois que l'on peut dire que dans ce film, personne ne comprend ce qui lui tombe dessus. Car vous l'aurez compris, l'action se situe en direct live de la demeure du Président Américain, laquelle est prise d'assaut par un groupe terroriste qui n'y va pas de main morte ! Je dirais même qu'il fait franchement preuve d'efficacité en prenant le contrôle du bâtiment en 13 minutes... Ben oui, précision et efficacité asiatique ! Car là aussi c'est un aspect nouveau, les méchants ne sont pas russes ou arabes, non ils viennent de Corée du Nord ! Et autant vous dire que leur plan est réglé à la seconde prêt ! Oserais-je dire au quart de poil de cul de guêpe !

Je ne veux pas vous gâcher le plaisir en vous racontant tout, donc je stoppe là concernant l’assaut, parlons maintenant du décor... Lorsque que je suis allée à Washington, je n'ai pas eu le plaisir de visiter The White House, mais d'après ce que j'ai pu voir dans des reportages ou même lu sur le sujet, le décor du film est franchement réaliste. Durant le film j'en suis même venue à me dire que si des secoués du capuchon regardaient le film, cela leur éviterait de chercher les plans sur Internet... Surprenant (oui je sais, je vois toujours le côté le plus sombre des choses en premier...) ! 

Et j'avoue ne pas avoir été bluffée que par les décors, mais aussi sur les différents systèmes de sécurité (certainement loin de la vérité, je ne suis pas naïve, mais quand même !). J'imagine que le scénario a dû recevoir l'aval des services compétents, mais franchement on s'y croirait ! Si demain, Barack Obama m'invite à prendre le café, je n'aurais pas vraiment besoin d'escorte pour aller chercher le sucre !...
 
Et puis, un petit mot sur le héros, interprété Gerard Butler qui pourrait très bien postuler pour prendre la succession de l'indestructible Bruce Willis... A suivre...

En conclusion, vous l'aurez compris j'ai adoré cette balade au cœur du pouvoir de la première puissance mondiale mais ce qui m'a marquée surtout c'est la mise en scène de l'attaque de la Maison Blanche, presque 12 ans après les attaques du 11 septembre, preuve sans doute que les plaies de l'Amérique commencent peut-être à cicatriser...





samedi 23 mars 2013

N'attendez pas 20 ans...

Que feriez-vous si vous étiez pré-sentie pour reprendre la rédaction du magazine de mode pour lequel vous avez abandonné toute idée de vie perso, mais que votre boss vous trouve aussi coincée qu'un tiroir de commode normande oubliée sous une averse ou aussi excitante qu'un avis d'imposition ??? 

C'est un peu le dilemme face auquel se retrouve Alice (Virginie Efira) qui voit son rêve de devenir rédac' chef de "Rebelle", s'éloigner à mesure que se rapproche un jeune homme adorable, Balthazar, interprété par le très talentueux Pierre Niney (de la Comédie française ! Eh oui mesdames on ne se fout pas de vous !!!) qui n'a qu'un seul défaut, celui d'avoir 19 ans quand l'élue de son cœur en a 20 de plus...

Pour être tout à fait franche, je n'étais pas motivée pour aller voir ce film, mais pour faire plaisir à une de mes amies je me suis fendue d'une visite en salle obscure. Et bien m'en a pris !!! J'ai adoré ce film pétillant et super rythmé où se mêlent humour et auto-dérision, préjugés (Si si ! Penser à 18 ans, que lorsque l'on en a 39 et que l'on est en soirée à 23h, il nous faudra deux ans pour nous en remettre, moi j'appelle ça un préjugé !!) et coups de cœur.

Les deux interprètes sont franchement excellents et nous emportent avec eux dans leur parade amoureuse où les couacs sont légion ! 

Mention spéciale à Marina Foïs que j'ai cru reconnaître dans le rôle de la photographe de mode ultra méprisante et archi sûre de son talent, mais néanmoins drôle !!! Je conseille d'ailleurs ce film à mon amie Elodie, rien que pour ce pur moment qui illustre si bien la considération que certains ont, pour ceux qu'ils imaginent inférieurs à leur propre condition... Et on en connaît !!! ;-D

Bref, si vous aimez les comédies romantiques et l'humour alors je vous conseille d'aller voir "20 ans d'écart", histoire de voir si vous croyez encore aux contes de fées...

Et au fait, petit message aux jeun's qui se foutent des quadras : comme me l'a si souvent dit  ma petit maman, "Ne vous faites pas d'illusion... Le chien qui nous a mordus, vous court après !"

dimanche 10 mars 2013

Un peu de plomb dans la tête par le professeur Stallone !

Qu'on se le dise ! Je suis une fan, méga fan, de Stallone !!! Donc on oublie les vannes sur Rambo et Rocky, j'en passe et des meilleures ! Bien, maintenant que les choses sont claires, parlons du dernier film de mon chouchou "Du plomb dans la tête". 

Comme à son habitude (ou peu s'en faut...) Sly nous offre une avalanche de scènes d'action dont il a le secret. On peut dire qu'à 66 ans, Sylvester en a encore sous la pédale ! Il a une forme que beaucoup n'ont plus, passé la quarantaine...

Bref... On est pas là pour se fâcher, donc continuons sur notre lancée... Donc, il y a Sly mais aussi la belle, sublime, charmante, sensuelle et méga hot Sarah Shahi, bien connue par les fans de la série "The L word" pour avoir incarné le rôle de Carmen... Séquence souvenirs et une minute de silence pour s'en remettre... Whoua ! 

Bon revenons à nos moutonnes ! La belle Sarah Shahi incarne, Lisa, la fille de Sly. Laquelle tente de mener une vie normale et franchement c'est pas facile quand on a un papa tueur à gages...

Car oui, notre Sly est tueur à gages de son état et heureux jusqu'à ce qu'un méchant mercenaire assassine son ami et associé. A partir de là, Sly jure de retrouver l'assassin de ce dernier. Le méchant, prévoyant la réaction du monsieur, assure ses arrières en kidnappant la fille de Sly. Y en a qui ont de la chance de se retrouver en tête à tête avec la belle Lisa quand même... 

Vous imaginez bien que Sly ne va pas y aller par quatre chemins pour retrouver sa môme. Et comme si le sort ne s'acharnait pas assez comme ça, il doit faire équipe avec un flic qui a oublié d'être idiot mais qui ne peut pas vivre sans son portable. Ah les jeunes !!!

Alors, si vous voulez voir des scènes d'action comme on les aime ou avoir la chance d’apercevoir la belle Lisa au sortir du bain (vous verrez que la demoiselle est comme son papa... Tatouée, partout... partout !...), eh bien allez voir ce film qui ne fera certainement pas partie des meilleurs de Sly, mais qui a le mérite de nous distraire pendant un moment et nous faire oublier nos petits soucis !



Bon vol avec le commandant Washington...


Avis ! Avis ! Si vous êtes du genre à sentir votre tension faire des montagnes Russes à l'idée de prendre l'avion, ou à tenter de vous souvenir comment on respire au beau milieu de la salle d'embarquement ou encore, à épier les moindres faits et gestes des hôtesses durant votre vol (à l'affût du plus petit signe de panique, j'entends), je vous déconseille trèèèèèès vivement d'aller voir "Flight", le dernier film de Denzel Washington...

Grosso modo, le film tourne autour de la dépendance à l'alcool et à la cocaïne d'un pilote d'avion incarné par ce cher Denzel. Bien sûr vous me direz que ce n'est pas le premier film du genre et je vous donnerais raison, surtout que celui-ci tourne un brin en rond et nous impose quelques longueurs, mais il faut bien avouer que l'une des premières scènes d'ouverture est à tomber par terre, voire même à voler la tête en bas ! Car c'est ce qui se passe ! 

A la suite d'une panne mécanique de l'avion dont il est aux commandes, laquelle entraîne le fameux coucou dans un piqué vertigineux pendant lequel les passagers pensent plus à prier qu'à lire les consignes de sécurité sur le dépliant glissé dans le dos du siège devant eux, le commandant décide une ultime manœuvre qui s'avère payante puis qu'elle stabilise la bestiole volante juste le temps qu'il faut pour qu'un champ à peu près désert soit en vue. Une fois le bout de pelouse en visu, le commandant rétabli l'assiette et pose l'engin avec douceur compte tenu du fait que l'avion volait la tête en bas, pour le plus grand bonheur des passagers, enfin surtout ceux qui n'avaient pas oublié d'accrocher leur ceinture... Comme quoi ces trucs-là nous comprime l'intestin, mais peuvent aussi s'avérer utiles de temps en temps... 

Bref, quand on voit la prouesse du commandant on se demande ce qu'il aurait été capable de faire à jeun et sans trace de sucre glace maison sous les narines... Ah ben oui ! Je ne vous ai pas dit ! Notre bon commandant était aussi chargé qu'un char d’assaut !!! Voire plus ! 

On notera la prestation de John Goodman dans le rôle du dealer de Denzel, un vieux de la vieille à qui on l'a fait pas, aux allures d'éternel touriste avec ses bermudas ultra... enfin super... bref vous m'avez comprise !

En conclusion, si vous allez voir ce film sur grand écran, je vous conseille vivement de prendre un paquet de Dramamine avec vous. Vous risquez d'en avoir besoin en début de vol !


lundi 4 mars 2013

Promo dans le Montgeron Mag...

Je vous en avais parlé, le voici ! L'article contenant un extrait de l'interview donnée au Montgeron Mag

Merci à Monsieur Angélique de sa gentillesse et de son joli coup de plume.

Prochain article promotionnel à venir : "Le passe-partout" de Belgique.

A suivre...
 



vendredi 1 mars 2013

Rendez-vous au salon du livre de Viry-Châtillon les 2 & 3 mars prochains!!

Petit rappel les amis ! 

Rendez-vous au salon du livre de Viry-Châtillon les 2 & 3 mars prochains  !!!

Ce salon est organisé par l'association "Les Plumes d'Ocris". A l'occasion de ce week-end littéraire vous pourrez entre autre, rencontrer les auteurs et vous faire dédicacer leurs ouvrages, mais aussi assister à des lectures de contes et de prose et plein d'autres surprises pour petits et grands !

Un petit avant-goût...

Le samedi après-midi sera inauguré par Krystin VESTERALEN, conteuse professionnelle lors d'un spectacle gratuit. Par ailleurs d'autres conteurs et conteuses interviendront  telles que Hélène BUSCAIL, Sandrine WEISLINGER....
Le dimanche matin : lecture de textes en prose et interviews d'auteurs sur le thème "l'expression des femmes par l'écrit" (le salon a pour support la journée des femmes et de leurs droits) .
Le dimanche après-midi : Spectacle chant cabaret et poésie. Nous recevrons Amarande Amorison, habituée des petites salles parisiennes, Bernard Cornet, Philippe Correc, tous chanteurs, auteurs - interprètes de leurs propres œuvres ! 
N'hésitez pas à venir nous voir, à rencontrer les auteurs dont ma gentille personne !...


A vos agendas les amis !!!