Pages

dimanche 23 juillet 2017

Vous avez un message...

 


Que feriez-vous si un soir, vous receviez par mail une photo de vous prise lors d'une soirée. Pas de texte, juste une photo...?

Vous répondriez ? Eh bien c'est ce que fait Céleste... A partir de là, s'engage une correspondance électronique entre elle et l'expéditrice du mail, Robine, photographe et baroudeuse partie en mission en Thaïlande.

Une correspondance et alors ? Me direz-vous... Et si je vous disais que Robine, elle, a la bonne idée de préférer les femmes ? Ah là, ça devient plus intéressant non ? Une correspondance entre deux femmes que tout oppose et qui pourtant, vont trouver à travers les mots et par-delà la distance une longueur d'onde sur laquelle se rencontrer...


Cette rencontre, c'est Julie Lezzie qui nous la raconte avec le talent qu'on lui connaît. Auteure de plusieurs romans dont l'excellent "Passerelles", Julie nous fait voyager entre les paysages Thaïlandais et les rues de Paris.

A travers ces échanges électroniques, elle fait de nous les témoins privilégiés d'une histoire dont le début est original, la suite envoûtante et la fin... Ça, ce n'est pas à moi de vous la raconter, mais à vous de la découvrir au fil des pages de "Dans l'attente de te lire".

Au cours des trois mois que durent ces échanges de mails, nous vivons au rythme des découvertes de Robine, des attentes de Céleste, des allers de la baroudeuse et des retours de l'enseignante qui, une fois n'est pas coutume, va apprendre...

Les descriptions de la Thaïlande, de sa culture, de son patrimoine, de ses habitants et de ses traditions nous donnent la sensation presque étrange d'y être. De humer les odeurs des plats concoctés par les vendeurs ambulants, d'entendre le bruissement de la végétation, de percevoir l'agitation de la population locale et de sentir la moiteur du climat... comme si on y était.

Alors si vous souhaitez partir à la rencontre de Céleste et Robine, au cœur d'un voyage littéraire, je ne peux que vous conseiller de vous jeter sur le dernier roman de Julie Lezzie ; "Dans l'attente de te lire" et de vous laisser porter par les mots.

Et croyez-moi, après cette lecture, vous n'ouvrirez plus votre boîte mail sans espérer secrètement  recevoir une photo de vous adressée par une expéditrice bienveillante...

Y.R

jeudi 29 juin 2017

Femme de couleurs, artiste de Paix


Connaissez-vous Samia Orosemane ? Oui ? Très bien ! Pas encore ? Alors laissez-moi vous la présenter...

Dire de Samia Orosemane qu'elle n'est qu'une humoriste de plus, serait commettre une grave erreur... Avec ses tenues colorées, son foulard noué façon turban et ses colliers multicolores, Samia est une nouvelle incarnation de la scène humoristique française.


Loin des codes et des messages que nous impose une société de plus en plus intransigeante, cette jeune femme nous agrippe par le cœur et nous transporte sur un tapis tissé de fous rires, au cœur de sa culture.

Avec un talent hors du commun, elle sait apprivoiser les accents et se les approprier pour nous les offrir dans un florilège de situations toutes plus drôles les unes que les autres.

A des millions de kilomètres de l'image que beaucoup se font des femmes musulmanes, elle nous invite, avec des mots savamment choisis et un sourire sincère qui ne la quitte jamais, à passer de l'autre côté du foulard... Là où les gens sont humbles, drôles, courageux, entêtés, volubiles et amoureux de la vie. 

Sans tabou, elle nous parle de sa communauté et de cette habitude de plus en plus répandue ; l'amalgame. Ce raccourci presque inconscient que beaucoup d'entre nous font lorsqu'ils entendent parler de la folie meurtrière de quelques uns qui pensent savoir, alors qu'ils n'ont jamais vraiment appris à réfléchir par eux-mêmes.

Elles sait, toujours avec élégance, souligner les petits défauts de chacun sans jamais faire l'impasse sur sa propre personne ce qui prouve son intelligence et son humilité.

Cachés derrières des sketchs bien écrits, ses coups de gueule sont malgré tout présents, ce qui les rends bien plus efficaces...
 

Mais Samia ne se limite pas à la scène, elle présente également et régulièrement sketchs et pastilles sur sa chaine YouTube. J'avoue, pour ma part, avoir une belle préférence pour ses entretiens (où elle campe le personnage d'Aïcha) avec son amie Geneviève. Vous pourrez les voir dans des situations de tous les jours, abordant des thèmes qui ne manqueraient pas de mettre le feu à certains plateaux télé, faute de protagonistes assez talentueux pour en parler aussi bien que Geneviève et Aïcha...

Le spectacle "Femme de couleurs" de Samia Orosemane illustre avec charme et intelligence le proverbe : "Qui aime bien, châtie bien".

Alors n'hésitez plus, si vous voulez oublier la guerre, allez à la rencontre de cette artiste de la paix.

Y.R
 

mardi 7 février 2017

Soutenons Nicole Conn et le cinéma indépendant !






Les amoureuses de cinéma indépendant américain la connaissent déjà. Les autres se languissent de la découvrir. Elle a réalisé quelques uns des meilleurs films de femmes. Avec " Claire of the Moon" elle a poussé la porte des "classiques", avec "Elena Undone" elle s'est installée dans le genre puis avec "A Perfect Ending", elle s'est imposée comme une réalisatrice incontournable.

Cette artiste de la réalisation met en lumière ses actrices avec autant de talent, d’esthétique et d'amour qu'elle met en scène ses scénarios qui nous parlent, nous touchent en plein cœur.

Je vous en ai déjà parlé lors de précédents articles et je réitère aujourd'hui en écrivant celui-ci. Cette directrice de films qui fait partie de mes réalisatrices préférées, n'est autre que Nicole Conn.

Cependant mon message d'aujourd'hui n'est pas écrit pour servir de bis repetita placent, mais pour attirer votre attention sur le fait que nos amis de la communauté LGBT américaine vit en ce moment des jours douloureux. Avec un Président qui se targue de ses idées rétrogrades, sexistes, racistes et (malheureusement) j'en passe, la liberté d'expression de nos frères et sœurs LGBT subit des pressions que l'on pensait terminées, oubliées, reléguées aux périodes les plus sombres de l'Histoire de l'humanité.

Aujourd'hui, ce sont les femmes qui manifestent dans la rue pour être considérées et respectées, mais demain ?
 
 
C'est pourquoi nous devons tous être SOLIDAIRES ! 

Afin de réaliser ses films en toute indépendance, Nicole fait appel aux dons. L'argent récolté lui permet de se libérer des contraintes et des dictats de l'industrie du cinéma et lui laisse l'entière liberté dans sa créativité. Liberté que beaucoup ont dû abandonner au profit de financements plus traditionnels mais aussi plus restrictifs et directifs.

Les artistes de tous horizons qui galèrent tous les jours pour se faire connaître, savent de quoi je parle et comprendront d'autant plus la démarche qui est la mienne aujourd'hui.

En soutenant Nicole Conn, nous soutenons le cinéma indépendant et nous lançons également un message à ce Gouvernement qui n'envisage comme solution à la misère que la construction d'un mur entre deux pays ou l'interdiction de son sol aux habitants de plusieurs autres. 

A quand le tour des gays, lesbiennes, transgenres et bisexuels américains d'être cloués au pilori et tabassés par des silhouettes de linge blanc laissant filtrer leurs regards haineux au travers de deux ouvertures pratiquées dans leurs capuches pointues ?

Nous devons tous être solidaires des communautés LGBT du monde entier afin de ne pas faire reculer les droits qui sont aujourd'hui les leurs, les nôtres et faire progresser le droit et les mentalités pour ceux qui n'ont pas encore notre chance. 

C'est pourquoi, je vous invite, si vous le souhaitez bien sûr, à participer au financement du prochain film de Nicole Conn via son site.

Vous pourrez y lire toutes les explications nécessaires et sachez qu'il n'y a pas de petits dons. Chaque penny est utile pour rendre au cinéma indépendant la visibilité qu'il mérite.

Je vous précise que j'écris ceci parce que je crois au talent de Nicole et que j'ai envie de l'aider à  financer librement son prochain projet. Je ne sais pas quel est ce dernier, mais peu m'importe. J'apporte mon soutien à une artiste de grand talent, tout en sachant que quoiqu'elle fasse, je ne serai jamais déçue car cela sera fait avec amour et humanité.

Alors un grand merci à ceux qui entendront mon message et qui aideront Nicole. Quant aux autres, sachez qu'il n'est jamais trop tard pour changer d'avis et merci également par avance...

Y.R