Pages

mardi 24 décembre 2013

Joyeux Noël !!!


Je vous souhaite un très joyeux Noël !!!

J'espère que durant les festivités de ce merveilleux moment, vous serez gâtés et choyés, entourés de ceux qui vous sont chers  !

Profitez-en car le temps perdu, ne se rattrape jamais...

Amitiés.

Y.R

dimanche 22 décembre 2013

Salon du livre de Mennecy, un joli moment de partage...


Le salon du livre de Mennecy se tenait les 7 et 8 décembre dernier. A cette occasion, une centaine d'auteurs était présente pour le plus grand plaisir des visiteurs. Je tiens à remercier la ville de Mennecy et tout l'équipe organisant le salon, car nous avons été choyés avec toute la gentillesse du monde. Encore un grand merci !!!

Et puis, entre deux cafés, des rencontres. Entre auteurs et puis entre auteurs et lecteurs. J'ai d'ailleurs eu l'occasion de rencontrer des "confrères" et "consœurs" tels que NodaretaKatherine ("J'ai 18 ans et 40 ans que je t'aime") qui sont à mes côtés sur la photo prise par Yves que je remercie de sa gentillesse, Serge Gueguen (Peine Capitale) ou bien encore Marie Barrillon.

Ces deux jours furent intenses, mais pleins de jolies rencontres et promesses. Merci à celles et ceux qui ont acheté mon livre ! J'espère que vous passerez de bons moments de lecture.

Salon à suivre ? Celui de Viry-Chatillon les 1er et 2 février 2014 ! Mais je vous en reparlerai bientôt !!

Y.R

dimanche 1 décembre 2013

Offre spéciale "Noël" !!!



OFFRE SPÉCIALE "NOËL"

Du 1er au 20 décembre, les frais de port sont offerts* !!!

Vous souhaitez profiter de cette offre en commandant un ou plusieurs exemplaire(s) dédicacé(s) de "Souvenirs de Jade" ? 

Rien de plus simple, envoyez-moi un mail à l'adresse suivante :

Et laissez-vous guider !

Si vous souhaitez l'offrir pour Noël à une personne loin de vous, je peux lui envoyer directement le livre de votre part, joliment emballé dans un papier cadeau !

NB : 
Envoi sous lettre Max, avec numéro de suivi
*Les frais de port sont offerts pour la France métropolitaine, les DOM et Monaco uniquement. 
Remise en main propre possible sur Paris et RP. 

Un marque-page offert avec chaque livre commandé.

A vos hottes ? Cliquez !!!

Y.R 


vendredi 29 novembre 2013

Rendez-vous au salon du livre d'Ile de France le 7 décembre 2013 !




C'est officiel les amis ! 

Le samedi 7 décembre prochain, je ferai partie des auteurs présents au salon du livre d'Ile de France qui se tiendra à Mennecy, Gymnase René Guitton (91 - RER D).

A cette occasion, j'aurai le plaisir de vous rencontrer et de vous dédicacer un exemplaire de "Souvenirs de Jade" !!!

A vos agendas  !

Y.R.


mardi 19 novembre 2013

Première télé, pour un premier roman !


Voilà ! C'est fait !! Le 18 novembre dernier, j'ai eu le plaisir de faire mes premiers pas à la télé dans l'émission "On a des choses à vous dire" sur Télessonne !


Je tiens à remercier chaleureusement monsieur Patrice Arditti pour sa gentillesse et son accueil, ainsi que son équipe qui est très sympa !

Vous avez raté le direct ??? Pas d'angoisse ! Voici le replay de l'émission ! J'espère que vous passerez un bon moment !

Y.R

lundi 18 novembre 2013

Tout ce que vous vouliez savoir, ou presque, sur "Souvenirs de Jade"


L’histoire 

« Souvenirs de Jade » est une histoire d’amour au féminin. Axelle perd sa compagne, Jade, dans un accident de moto provoqué par un chauffard alors qu’Axelle conduit la moto qui les transporte toutes les deux. Cette dernière survit, mais reste marquée à vie par d’importantes blessures.

Depuis, elle culpabilise de n’avoir pu éviter l’accident et se refuse à toute nouvelle vie sentimentale pensant qu’elle trahirait la mémoire de Jade. Elle se consacre à son travail de prof d’anglais et ne côtoie personne à l’exception de ses amis de longue date, Ambre, Agathe et Diego. Bien que très proche de ses parents qui vivent en Alsace, elle leur ferme la porte de ses sentiments, afin de les protéger et de ne pas avoir à répondre à certaines questions. 

L’arrivée, au lycée où Axelle et Diego enseignent, de Léanne une nouvelle collègue, risque de changer la donne. 

Parallèlement un groupuscule d’extrême droite, organise l’agression d’un jeune lycéen, en plein inter-court. Axelle parvient à obtenir un sursit à la vengeance que prévoit d’appliquer sur la ville, une bande de la cité voisine d’où la jeune victime est issue.

A suivre…

« Souvenirs de Jade » est un roman qui traite du deuil mais aussi de l’amour, de l’amitié, du racisme et de l’intolérance en mêlant réflexion, humour et action.

Souvent, les gens qui ont déjà lu le livre (je les remercie encore de leur aide pour la relecture) me demandent si mon roman est autobiographique. Non, ce n’est pas le cas et j’espère ne jamais avoir à vivre la douleur de mon personnage principal. Mais il est vrai que bien des détails et des personnages m’ont été inspirés par des évènements vécus, des gens qui ont croisé ma route et des lieux qui m’ont marqués. Certaines descriptions et notamment le séjour en Alsace font partie de ces évènements vécus. Je remercie d’ailleurs énormément les familles Goetz et Knopik pour leur amitié et leur tendresse qu’elles me témoignent chaque année à l’occasion de mes visites hivernales. Grâce à elles, j’ai découvert les beautés et les richesses de l’Alsace qui est une région que j’aime tout particulièrement. La vie vous offre des moments de pur bonheur et pour moi Noël en Alsace est l’un de ceux là. 

Certains de mes personnages ont pris forme à travers la personnalité, les traits ou le caractère des gens qui m’entourent. Certaines relations, bonnes ou mauvaises, entre les personnages sont aussi issues de mon vécu. D’autres sont fictives. Bien sûr je ne vous dirai pas lesquelles cela fait partie de mon travail de création et je tiens à garder le mystère entier. Mais je suis sûre que certains d’entre vous, qui me connaissent de longue date, se reconnaîtrons de temps à autres. Pour la création de mes personnages, je me suis aussi appuyée sur la physionomie de certaines actrices ou artistes que j’apprécie tout particulièrement. C’est d’ailleurs, un de mes secrets d’écriture que de choisir des gens existants pour m’aider à donner forme à mes personnages. Ces derniers peuvent avoir le physique d’une actrice et des traits de caractère d’une ou plusieurs de mes amies. J’avoue que c’est un exercice assez amusant…

Bien sûr il y a la question récurrente : « Pourquoi une histoire d’amour entre femmes ? » Et pourquoi pas ??? Bien que d’un naturel assez contestataire (je n’aime faire comme tout le monde…) je préfère parler de ce que je connais. Une histoire d’amour hétéro me semble tellement banale (on en voit partout à la TV et au ciné) et en plus de ça j’avoue que ça ne me passionne pas des masses, même si je suis une éternelle romantique et fleur-bleue en plus... J’aime ce qui sort du rang et qui bouscule les idées reçues. On s’amuse comme on peut non ? Mais je suis consciente que ce choix pour un premier roman est une vraie prise de risque. Beaucoup estime que la lecture d’un roman racontant une histoire d’amour entre femmes ne rentre pas dans leur univers littéraire ou bien que cette histoire ne leur est pas destinée. C’est bien sûr complètement faux et je les encourage à découvrir de nouveaux horizons en ma compagnie. Ceci ne risque en rien de jeter le flou sur leur identité sexuelle, mais au contraire de mettre à jour leur ouverture d’esprit.

Ceci dit, j’ai parlé dans ce roman de choses que je ne connais pas, ces sujets sont d’ailleurs légions, car je ne prétends pas tout connaître. Alors en écrivaine (eh oui j’ose ce qualificatif !) qui ce respecte j’ai fait des recherches. Certaines dans les livres et d’autres sur le terrain. Prenons un exemple concret : lorsque j’ai voulu décrire la vie de famille de la meilleure amie de Léanne, j’ai tout simplement appelé mes amies « super-mamans ». Souvent, je n’avais pas besoin de demander comme cela se passait quand on doit gérer un ou plusieurs enfants, il me suffisait d’écouter le bruit de la vie en fond sonore et j’avais ma réponse ! Je remercie tout particulièrement ma meilleure amie, Candice qui a été d’un grand secours durant les différentes étapes d’écriture de ce roman. Quand la pratique et les recherches ne suffisent pas, entre alors en scène mon imagination. Et de ce côté-là, j’ai des réserves !

En conclusion, j’espère que « Souvenirs de Jade » vous plaira et vous fera passer un bon moment. 

Vous pouvez trouver mon roman dans toutes les bonnes librairies et sur les sites marchands spécialisés du Net (Amazon.fr, Fnac.com) et de plus, il vous est possible de l’acheter via ce blog avec en prime une dédicace personnelle pour vous ou les personnes à qui vous souhaitez l’offrir.
 
Et pour les amoureux des versions numériques, "Souvenirs de Jade" en version Kindle est disponible dans le monde entier, sur la plateforme d'Amazon.
  
Si vous souhaitez me poser des questions, auxquelles je me ferai un plaisir de répondre, je vous invite à le faire à l’adresse suivante : ysabel.rousseau@yahoo.fr

A très bientôt et prenez soin de vous.

Ysabel

On a des choses à vous dire !

Chers lecteurs, 

Je suis très heureuse de vous annoncer que je serai l'invitée, le 18 novembre prochain, de l'émission "On a des choses à vous dire" présentée et animée par Patrice Arditti, sur la chaîne Télessonne

Vous pourrez suivre, cette émission en direct de 18h10 à 18h40 sur le câble et l'ADSL et dès le lendemain sur Internet.

Afin de vous faciliter les choses, voici les différents canaux de cette chaîne en fonction de votre box. 

       Noos Numéricable (canal 9 et 97)
A Massy, Palaiseau, Les Ulis, Chilly-Mazarin, Bièvres, Igny, Evry, Coucouronnes, 
Bondoufle, Lisses et Juvisy, Athis-Mons, Paray-Vieille-Poste.



 

Orange TV (270)
Free (217)
Neuf TV (340) 
BBOX - (407)




J'espère pouvoir mettre en ligne l'émission sur ce site, afin que tout le monde en profite !






A bientôt pour de nouvelles infos !

Ysabel

lundi 11 novembre 2013

Levons une partie du voile...

Chers amis,

Il y a quelques temps, vous découvriez les premières pages de mon nouveau roman "De père inconnu".

Et bien aujourd'hui, je vous offre la couverture et la 4ème de couverture de ce nouveau roman, dont je prévois d'achever l'écriture pour cette fin 2013.

La version numérique sera la première disponible en attendant la version papier. A ce sujet, si vous connaissez des éditeurs susceptibles d'être intéressés par ce texte, n'hésitez pas à me communiquer leurs coordonnées par mail à l'adresse suivante : ysabel.rousseau@yahoo.fr

En attendant, j'espère que vous aurez envie de le lire.

A bientôt pour de nouvelles infos !...

Y.R



-         « Il faut que je te parle de ton père… »

Voici des mots que Joëlle n’aurait jamais pensé entendre et qui vont bouleverser sa vie de quinqua installée et carriériste. Tout au long d'un périple qui l’emmènera en Bourgogne, terre de son enfance, elle rencontrera et découvrira peut-être ce qui lui a tant manqué sans qu’elle le sache ; une famille. Et si rencontrer l’auteur de ses jours n’était pas l’unique voyage que le destin lui ait réservé ?

Même s’il traite d’un sujet sérieux, « De père inconnu », vous promènera de Paris aux vignobles bourguignons en passant par le cœur du Morvan, au milieu de personnages tantôt drôles, posés, mystérieux, lunaires, antipathiques ou même loufoques, sans jamais faire l’impasse sur l’humour.

 

jeudi 24 octobre 2013

As a sunday drive...


Le meilleur film sur l'espace jamais réalisé qui z'ont dit... Quand j'ai entendu ça, déjà j'ai dressé l'oreille, mais quand j'ai su que la sublime-gorgeous-carrement-sexy-à-mort Sandra Bullock en était le personnage principal, autant vous dire que rien n'aurait pu m'empêcher d'aller voir "Gravity" (même pas une pluie de météorites !!...)

Waou !!!! Le choc !!! Mais quel film mes amis !!! Bon, pour être franche le scénario n'a rien de vraiment novateur. 

Une mission dans l'espace tourne à l'eau de boudin quand le vaisseau et tout ce qui l'entoure, reçoit une pluie de débris spatiaux. Entre parenthèses, je ne sais pas si c'est comme ça dans l'espace mais si c'est le cas, celui qui inventera l'aspirateur spatial n'aura pas perdu sa journée... Quel bordel là-haut !!! 

Bref... Le Docteur Ryan Stone, incarnée par la belle Sandra et Matt Kowalski, planté par Mister "What Else ?" en personne, doivent faire en sorte de rentrer sur Terre coûte que coûte. Ne comptez pas sur moi pour vous dire comment ça finit !! Pas de ça chez nous ! Les images de notre belle planète, le silence spatial, l'atmosphère (sans jeu de mots) de l'intrigue et les effets de déplacements des astronautes sont bluffants !

Donc c'est pas pour le scénario que l'on va voir le film mais carrément pour la manière dont ce dernier a été réalisé !! Et je peux vous dire qu'en 3D, on a carrément l'impression d'y être. Je me suis presque sentie en apesanteur c'est vous dire !!!!
Les scènes d'action sont impressionnantes de réalisme et j'ai angoissé durant tout le film en me demandant comme ça allait finir... Donc une manucure foutue et 1h30 plus tard, je suis ressortie RA-VIE !!! Et pas seulement d'avoir vu Sandra Bullock en 3D sur un écran de 17,60 m² !!

Mon seul regret, si je dois en avoir un, c'est que le film ne dure pas plus longtemps !!! 

Allez-y, sans quoi vous raterez une expérience ciné inédite !!!

Y.R.


mardi 22 octobre 2013

The mortal baston...

Prenez une jeune femme (si elle est carrément sublime la recette ne prendra que mieux), un beau ténébreux aux cheveux longs, un méchant, pas si vilain que ça, quelques démons et vampires, deux ou trois loup-garous bien velus, une bonne poignée de justiciers au look gothique, une mère en danger, une bande originale quelques fois assez rock et enfin, la bonne vieille lutte du bien contre le mal. 

 







Secouez le tout énergiquement, sans oublier de prendre le décor de New York en fond (ben oui, ça rendrait beaucoup moins bien à Grateloup les aigrelettes) et vous obtenez "The mortal instruments - La cité des ténèbres" le dernier film fantasy que les ados vont adorer. 

Visiblement pas qu'eux, vu que moi, j'ai aussi beaucoup aimé. Faut dire que je suis bon public et que je ne résiste pas plus à une belle histoire d'amour, qu'une boule de neige aux rayons du soleil... Bref !

J'ai eu le plaisir de retrouver dans le rôle de la jeune femme qu'il faut sauver de l'attaque des tous beurks, la jolie Lily Collins. Je ne sais pas si elle joue aussi bien de la batterie que son musicien de papa (vous aurez deviné que je vous parle de Phil Collins), mais devant une caméra on peut dire que la gamine assure un max ! 

Faut dire qu'incarner l'élue d'une société secrète qui lutte contre les forces du mal, ça doit motiver un brin !!!

D'ailleurs, vos avez remarqué que de plus d'élus sont des éluEs ?? Les filles seraient-elles plus douées pour lutter contre les méchants ? L'habitude de faire le ménage peut-être ?? 

Mais revenons à nos moutons ! Un film sympa qui passe bien, avec de très belles scènes d'action et une bande son qui va tout pile ! Cependant si vous voulez emmener vos chères têtes blondes le voir, souvenez-vous que certains des tous beurks, sont vraiment très très beurks !!! Et si elles ont aimé, attendez-vous à aller voir la suite l'an prochain !...

Y.R

samedi 19 octobre 2013

Douze mois pour une bonne action !


Participer aux activités de leur club féminin, Chris (Helen Mirren) et Annie (Julie Walters) en ont l'habitude. 

Confection de gâteaux, concours de confiture, exposés sur les brocolis, tout ceci, les deux amies connaissent bien !

Mais quand le mari d'Annie décède d'une leucémie, les choses changent... Elles voudraient faire plus pour aider la recherche et surtout aider les familles des malades. 

C'est alors que Chris et sa légendaire extravagance vont avoir une idée disons... peu conventionnelle... Elle a l'idée de réaliser un calendrier dont les 12 mois de l'année seraient incarnés par 12 de ses amies du club, dans la plus naturelle des tenues, la tenue d'Eve...

Une sorte de calendrier des déesses de la campagne, avec fleurs et gâteaux en prime !...

Si cette idée vous fait sourire, vous rirez peut-être moins en apprenant que ce film est inspiré d'une histoire vraie. 

Les 12 courageuses ne sont pas seulement des personnages de fiction mais bel et bien des êtres de chair et de sang. Elles ne s'appellent pas Chris et Annie mais Tricia et Angela.

Leur calendrier a fait le buzz en Angleterre mais aussi dans le monde entier, créant ainsi un véritable phénomène "Calendar Girls" qui permet, encore aujourd'hui, de récolter des fonds pour la recherche. 

Si vous voulez voir une belle histoire d'amitié et rire avec ces douze femmes au grand cœur, je vous conseille de regarder ce film en buvant un bon thé et pourquoi pas en dégustant un de ces délicieux buns ?...

 Y.R









La frontière entre bourreau et victime est quelques fois bien mince...

Jusqu'où seriez-vous prêts à aller si votre enfant avait disparu et que le suspect de cet enlèvement ressorte libre du commissariat ? Seriez-vous prêt au pire pour lui faire avouer où est retenue votre fille ?

Cette question, je suis certaine que l'on se l'est tous posée. Hypocrites seraient ceux qui diraient le contraire et fous ceux qui répondraient autre chose que "je ne sais pas..."

C'est à ce cas de conscience qu'est confronté Keller Dover, interprété par le brillantissime Hugh Jackman dans Prisoners, une réalisation de Denis Villeneuve

 


Au cœur de l'intrigue, la disparition d'Anna et Joy, deux fillettes habitant le même quartier. Tandis qu'un suspect est arrêté, la police doit le relâcher faute de preuve. 

Commence alors une lente descente aux Enfers pour les parents qui se sentent impuissants malgré l'aide de l'inspecteur Loki (Jake Gyllenhaal), un jeune flic aussi tatoué que perspicace. 

Mais sera-t-il aussi rapide à retrouver les petites que Keller sera décidé à obtenir des réponses, quel qu'en soit le prix ?


Et si malgré les apparences, la vérité n'était pas aussi simple et encore plus abjecte que tout ce que l'on peut imaginer ? Et si les victimes devenaient à leur tour les bourreaux ? Si la recherche de la vérité conduisait à la perte de tout humanité ? 

En allant voir, Prisoners, vous n'irez pas seulement voir un excellent thriller qui vous tient en haleine durant 2h30, mais aussi un  film qui vous poussera à réfléchir sur la légitimité de certaines actions, dès le générique de fin.

Et si en sortant, vous pouvez dire ce que vous auriez fait à la place de ce père, bravo, car en ce que me concerne, je me pose encore la question...

Y.R