Pages

samedi 26 mai 2012

Miroir, Miroir...

Que les puristes se rassurent ! Dans cette nouvelle version de Blanche Neige, nous retrouvons la Belle-mère qui taille la bavette avec son miroir, une Blanche Neige toute en bonté, 7 nains qui tombent à pic pour filer un coup de main et le fameux Prince Charmant... Ce qui est moins traditionnel c'est que dans cette version, Blanche Neige apprend à se battre et à croiser le fer, que les 7 nains sont en fait de très talentueux bandits de grand chemin et que le Prince Charmant se retrouve plusieurs fois en caleçon quand il ne pleure pas à chaudes larmes. Bref un pur bonheur ! Saluons une version qui ne présente pas Blanche Neige comme la parfaite boniche, les 7 nains qui bottent le c..l à ceux qui les traitent de "minuscules choses" et un Prince Charmant qui devra composer avec une future femme moderne qui n'attendra pas un chaste baiser pour ouvrir les yeux sur la vie. Fi de la soumission féminine et vive le girl power !!!

Mentions spéciales à la très séduisante Julia Roberts (bon ça, on savait qu'elle était belle comme le jour, c'est pas une news...) qui campe la méchante belle-mère, certes, mais quel humour ! Du second degré en veux-tu ? En voilà ! Et la non moins très séduisante (ben oui elle aussi) Lily Collins (décidément le talent est vraiment un trait de famille chez les Collins. Je vous rappelle que son papa n'est autre que le célèbre Phil Collins... Ben oui quand même ! ) qui incarne à la perfection cette Blanche Neige dont il ne faut pas forcément être Prince Charmant pour en tomber amoureux(se). Quant aux costumes, ils sont tout simplement sublimes ! Il n'y pas d'autres mots !

Donc vous l'aurez compris, j'ai adoré ce film et je vous invite à y aller en compagnie de vos enfants (surtout les petites filles qui verront que même les Princesses peuvent croiser le fer et que se moquer des gens qui nous sont différents peut coûter cher, à juste titre...) Vous ne serez pas déçus ! Seule petite critique, s'il faut absolument en faire une... Vu les sourcils de Blanche Neige, on se dit que le chef maquilleur doit être un vrai fan de Frida Kahlo...


La spiritualité sous un nouvel angle...



Présentation de l'Editeur : "Dans ce livre magnifique, Veronika Peters décrit en détail le quotidien des religieuses qu'elle a côtoyées durant douze années. Douze années ponctuées de rites, de rencontres merveilleuses, de générosité et de partage, de joie et de paix, qu'elle relate avec humour et talent. Mais son engagement va la confronter à des renoncements auxquels, en définitive, elle n'était pas préparée..."

En lisant ce livre, ne vous attendez pas à de grandes révélations sur la vie conventuelle ou sur des secrets bien cachés et confiés seulement à une autorité très supérieure. Vous seriez déçus. Mais si vous souhaitez lire le témoignage d'une jeune femme pour qui la vie spirituelle prend le pas sur la vie sociétale, ce livre est pour vous.

J'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir au fil des pages ce qui avait amené Veronika Peters à prendre le voile. N'étant moi-même pas vraiment "branchée religion", j'y ai pourtant découvert un aspect assez mal connu de ce qui pourrait sembler inimaginable pour la plupart d'entre-nous : consacrer sa vie à Dieu et à la prière. Et croyez-le ou non, de ce récit ressort une véritable quiétude qui nous ferait presque nous sentir en paix, comme à l’abri au cœur d'un couvent...

dimanche 13 mai 2012

L'art d'embellir

Si tout comme moi vous n'êtes pas super à l'aise face à l'objectif, je vous conseille de vous tourner vers une excellente photographe qui œuvre à Paris, Sandra Garbati. Elle a su réaliser ce que je pensais impossible : réussir de superbes clichés de ma personne. Elle est la photographe officielle de la 4ème de couverture de "Souvenirs de Jade". Je ne résiste pas à l'envie de vous faire partager ce superbe cliché. Chapeau l'artiste !







C'est un garçon !

Certains d'entre vous on déjà eu à répondre à la grande question du "comment va-t-on l'appeler ?". Même si vous avez passé des jours, voire des nuits à vous creuser les méninges ou a feuilleter l'encyclopédie en 26 volumes des prénoms, je suis prête à parier que jamais vous n'avez songé à lui donner le prénom qui déclenche les passions et nourrit les conversations qui tournent à l’engueulade générale... Mais quel est donc ce fameux prénom ? Et bien je vous invite à vous rendre dans les salles obscures afin de le découvrir tout en vous régalant du dernier film de Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière "Le prénom". Je suis certaine que tout comme moi, vous y retrouverez avec un grand plaisir ces comédiens qui savent nous régaler, Patrick Bruel, Charles Berling, Valérie Benguigui et le sympathique Guillaume de Tonquedec (patriarche de la famille Lepic de l'excellente série française "Fais pas ci, Fais pas ça qui aura droit à son post très prochainement). J'ai passé un moment savoureux à voir ces amis et parents se dire leurs quatre vérités à la suite de l'annonce du prénom du futur bébé de Patriiick. Il est vrai que vouloir appeler son enfant... ah ah ! Vous avez cru que j'allais vendre la mèche ? Perdu ! Seule observation quant à la prestation des artistes, l'empreinte de la scène théâtrale est un peu trop présente à mon goût. On sent bien que ces derniers ont passé plusieurs mois à régaler le public entre cour et jardin, et l'ambiance les a suivi devant la caméra. Mais ceci mis à part, ce film est une vraie réussite ! Courrez-y et pour ceux qui se font une joie d'annoncer le prénom de leur enfant à naître, méfiez-vous... Ce que l'on imagine en moment de partage peut vite se transformer en partage de vacheries...




mardi 1 mai 2012

Chers voisins...

 A ceux qui pensent que les querelles de voisinage sont un aspect de notre société actuelle, je les invite à visionner l'épisode "Feue la poule de Guethenoc" (cliquez sur le nom de l'épisode pour le visionner) qui vous présentera deux des personnages de la série Kaamelott, paysans de leur état, Guéthenoc et Roparzh. Personnages hauts en couleur qui se cherchent des poux dans la tête en permanence et ceci dans un phrasé qui vaut le détour. Vous verrez qu'au Royaume de Kaamelott, on n'hésite pas à utiliser les grands moyens ! 
 



Nom d'un cochon !!!


Si je vous dis "vidéo cochonne" ? Vous allez tout de suite penser à des choses innommables ! Bande de petits coquins !! Et bien non ! Ceux qui me connaissent savent que je n'aime pas la vulgarité, alors je vous propose une vidéo cochonne pour petit et grands. Je suis sûre que vous allez aimer !

Des gros durs au coeur tendre...

Tout le monde connaît la fête des mères et les gentils petits messages d'amour que l'on envoie à sa petite maman chérie (qui mérite chaque mot cela va sans dire !). Je remercie d'avance ceux qui voudront me rappeler que cette fête a été instaurée par le Maréchal Pétain, de bien vouloir ne pas le faire, car primo je le sais (et je n'y peux rien) et deuxio ce n'est pas le propos de ce post... Je ne vous parle pas de politique, de polémique ou des tâches de goudron de l'Histoire. Non, je vous parle de l'importance d'une maman dans notre chemin de vie, même si je sais que tout le monde n'a pas ou n'a pas eu, la chance d'avoir une mère digne de ce nom. J'en profite pour envoyer de gros bisous à la mienne que j'aime très fort ! Alors pourquoi ce post me demanderez-vous ? Et bien pour partager avec vous le dernier titre du groupe Sexion d'Assaut, "Avant qu'elle parte". Autant vous dire que je ne suis pas vraiment fan de rap, mais là... J'avoue que je tire mon chapeau à ces jeunes artistes. Ils ont su, avec leurs mots et leur style musical, rendre un des plus vibrants hommages aux mamans, depuis Berthe Silva et son célèbre titre '"Les roses blanches" (à ne surtout pas écouter pendant un jour de pluie surtout si vous êtes en dépression !!!). Bref, leur chanson mérite d'être écoutée et massivement connue, en espérant que certains seront assez intelligents pour écouter, sans se contenter d'entendre, les paroles d'"Avant qu'elle parte". Les mamans de ces jeunes gens doivent être très fières de leurs enfants et franchement elles peuvent l'être ! Bonne écoute.