Pages

lundi 18 juin 2018

L'heure du choix

 
Photographe à New York, Ronit (Rachel Weisz) revient dans sa ville natale à la suite de la mort de son père, rabbin de la communauté juive-orthodoxe dans laquelle elle a été élevée et qu'elle a quittée depuis longtemps.

A son arrivée, elle fait face à une animosité palpable de la part de ceux qui ont été ses voisins et amis jusqu'à son adolescence. Mais elle retrouve avec plaisir ses deux meilleurs amis de cette époque, Dovid (Alessandro Nivola) et Esti (Rachel  McAdams). 

Dovid, élève du père de Ronit, est devenu lui aussi rabbin et Esti l'a épousé après le départ de Ronit, ce qui ne manque pas de surprendre cette dernière.

Les regards des gens se posent sur les deux jeunes femmes qui partagent un lien puissant malgré la séparation. Il ne faut pas longtemps pour que les sentiments qui les unissaient jadis ne réapparaissent et soient à l'origine des messes basses qui commencent à se répandre dans la communauté.
Partagés entre le retour de leur amie et leur attachement à leur religion, Dovid et Esti voient leur mariage mis à rude épreuve lorsque celle-ci avoue ses sentiments pour Ronit à son mari, pressenti pour reprendre la mission du père de cette dernière.

Désobéissance est un film intimiste portant à l'écran le quotidien d'une communauté très stricte et dont les principes l'emportent quelques fois sur le libre-arbitre de ceux qui la composent. Sans jamais porter de jugement, il nous aide à comprendre ce qui rend la situation de Dovid et Esti si délicate, à l'image de la relation qui unit les deux jeunes femmes...



Le réalisateur, Sebastian Lelio, nous accompagne et nous aide à comprendre les codes qui régissent cette religion dont certains d'entre nous pouvaient avoir une image floue avant de voir son film. Il a su, avec beaucoup de délicatesse, à l'image de Todd Haynes qui a réalisé "Carol", aborder le sujet de l'amour au féminin. Ce que peu d'hommes sont capables de faire.

Y.R