Pages

mercredi 27 février 2013

La passion selon de Palma...

Prenez pour décor la filiale d'une entreprise internationale, ajoutez une équipe de travail composée de femmes séduisantes et très très ambitieuses, parfumez d'un soupçon de manipulation et saupoudrez généreusement le tout de désir, vous obtiendrez la recette de "Passion", le dernier Brian de Palma...

Dans cette nouvelle adaptation du film d'Alain Corneau, "Crime d'amour", le sieur de Palma nous entraîne doucement dans l'univers de l'amour (un peu) et de la manipulation sexo-intello-sado-masochiste (sûrement !) d'un certain univers féminin. 

Autant préciser tout de suite, que le choix des actrices n'est pas anodin, puisque l'on retrouve dans le rôle de la supérieure manipulatrice et perverse, mais néanmoins ultra sexy à mort, la magnifique et dans celui de l'assistante un brin naïve mais pas si idiote, la mystérieuse

Ce duo au premier abord tout à fait professionnel, fait vite monter la température lorsque Christine, la boss, commence à venir chatouiller son assistante, Isabelle, sur un terrain on ne peut plus personnel... Autant dire qu'elle la chauffe à blanc ! On ne tiendra pas rigueur à cette dernière de tomber sous le charme d'une séductrice comme Christine, dont les tenues décontractées n'ont rien à voir, mesdames, avec nos survêt' en pilou-pilou ! 

Autant vous dire que la demoiselle sait ce qu'est un déshabillé !!! Bref !...

Tout pourrait être parfait dans le meilleur des mondes, si cette bonne vieille ambition professionnelle accompagnée de sa petite sœur manipulation ne s'invitaient aux réjouissances ! 
 
A trop titiller sa prochaine, on finit par le payer cher et ça, Christine va le comprendre un peu tard... 


Alors, le coupable est-il le professeur Moutarde dans la bibliothèque, avec le chandelier ou la fée Libido dans l'alcôve avec le canard coquin ???? Vous le saurez en allant voir ce film dont le dénouement n'est pas forcément celui auquel on pense... Ne faites pas comme certaines, ne vous laissez pas manipuler et faites attention à ce qui traîne dans vos tiroirs...