Pages

vendredi 25 novembre 2016

Stop à l'hypocrisie !!!



Monsieur,

Je fais partie des citoyens qui seront, en 2017, appelés aux urnes afin d'élire notre prochain Président de la République. Je ne suis ni de gauche, ni de droite. Je ne crois en aucune formation politique compte tenu des "affaires", des mensonges, de l'ignorance des réelles conditions de vie des français, du mépris et tout simplement de la bêtise de certains hommes et femmes politiques tous partis confondus.

Trop souvent, vos collègues nous ont montré que l'appât des avantages et quelques fois du gain liés à leurs places sont plus importants que leurs missions de service, leurs engagements, envers le peuple français.

Titulaires de comptes dans des paradis fiscaux à "l'insu de leur plein gré", malades de phobie administrative qui les empêchent de payer leurs impôts (?), obsédés sexuels qui confondent les fesses des femmes avec l’essuie-main, narcoleptiques chroniques durant les sessions de l'Assemblée Nationale et autres profils du même acabit, payés avec nos impôts, m'ont dégoutée depuis longtemps de la vie politique française.

Cependant, notre pays ne pouvant se passer de représentants (ce qui nous ferait quelques fois presque regretter la Monarchie), je fais partie de celles qui tiennent à exercer leur droit de vote si durement et chèrement acquis.

Vous êtes aujourd'hui candidat à la primaire de la droite et du centre et vous avez, tout comme votre adversaire, un programme regroupant vos propositions pour redresser notre pays et le sortir de la mélasse économique dans laquelle il est tombé depuis plusieurs années.

En cela, je ne vous oppose aucun argument, car je pense également qu'il faut faire bouger les choses et tout tenter pour redonner à notre pays la grandeur qui a été la sienne il y a bien longtemps.

Nonobstant, là où je vois rouge c'est lorsque je vous entends exposer vos positions sur la politique familiale.

Concernant un passage de votre livre dans lequel vous écriviez que l'IVG était un «droit fondamental», vous avez déclaré durant une interview lors d'un meeting le 22 juin dernier : «Ce n'est pas ce que je voulais dire. Ce que je voulais dire, c'est que c'est un droit sur lequel personne ne reviendra. Philosophiquement et compte tenu de ma foi personnelle, je ne peux pas approuver l'avortement»

Mais que vient faire votre foi personnelle dans le traitement de cette question ???????

Nous n'élisons pas un Président en fonction de ses croyances religieuses !!!! Nous sommes en France pas au Vatican ! Nous élisons le Président d'une république laïque !!!!

Laïque : Qui concerne la vie civile en opposition à la vie religieuse.

Vous dites que vous ne toucherez pas au statut de l'avortement ? Il ne manquerait plus que ça !!!! L'IVG EST UN DROIT FONDAMENTAL humain même si ce dernier n'est pas inscrit dans la Constitution (ce qui serait peut-être une bonne chose à faire d'ailleurs !)

Si je t'attire votre attention et celui de mes lecteurs sur l'importance de votre foi personnelle c'est aussi parce que cette dernière se glisse pernicieusement dans la question de la filiation des enfants de couples homosexuels.

Vous vous dites soucieux de l'identité de l'enfant et de son bien être ? Qu'un enfant est le fruit d'un homme et d'une femme ? D'un père et d'une mère ? Merci pour cette leçon de sciences naturelles Monsieur Fillon, il aurait été dommage de ne pas la rappeler à ceux qui croient encore aux cigognes, au risque de mettre à mal leurs illusions...

Mais dans le cas présent, les termes adéquats ne seraient-ils pas "géniteurs" ou "parents biologiques" ? 

Avec la position qui est la vôtre sur cette question, il est évident que vous privilégiez la vision biblique de la famille et non la réalité de notre société qui se compose de modèles divers et variés.

Vous évoquez le bien être de l'enfant avant tout ? Mais d'où tenez-vous que les enfants de couples homosexuels ne sont pas heureux ? Que leurs parents ne souhaitent pas les protéger contre les accidents de la vie ? Bien au contraire !!! C'est bien pour ça que lorsque deux parents de même sexe se voient comblés par l'arrivée d'un enfant, ils souhaitent le protéger en l'adoptant plénièrement ! 

En quoi cela vous gêne-t-il !!!??? Nous ne nous érigeons pas en Père la Morale quant à votre façon d'élever vos enfants ? Alors pourquoi le faites-vous ?

Si vous et vos amis catholiques-conservateurs-anti-mariage-pour-tous êtes si attachés au bien être des enfants, pourquoi ne pas être montés au crédo par le passé pour faire évoluer la législation concernant les violences dont ils sont si souvent victimes ? Durcir les lois visant à punir ces bourreaux qui se rendent coupables de crimes les plus odieux les uns que les autres ?

Sauf erreur de ma part, les gentilles petites familles qui ont défilé sous l'étendard de la "Manif pour tous" en criant "les pédés au bûcher" n'ont jamais envahi les rues de Paris pour réclamer justice pour le petit Valentin et la petite Fiona assassinés respectivement en 2008 et 2013....

Je n'ai pas souvenirs d'une mobilisation nationale, à grands renforts de TGV spécialement affrétés, pour un alourdissement des peines de prison pour les tueurs et les violeurs d'enfants ainsi que pour les pédophiles.

Sommes-nous obligés de reprendre les chiffres des statistiques sur l'orientation sexuelle de ces criminels ? Sommes-nous obligés de vous rappeler que dans la quasi totalité ces barbares sont hétérosexuels ? 

Et vous nous parlez de votre intérêt du bien être de l'enfant ???

Mais arrêtez d'être hypocrite Monsieur Fillon !!!! Arrêtez de faire passer les couples homosexuels pour les grands méchants loups ! Ce n'est pas de savoir les enfants protégés qui vous motive ! C'est de vous assurer et de rassurer les cols Claudine et les porteurs de missels que les enfants de couples homosexuels n'auront jamais vocation aux mêmes droits que vos chères petites têtes blondes élevées dans la foi catholique-bien-pensante, hypocrite et malsaine comme ceux qui écument de rage et de haine derrière Christine Boutin et l'autre échevelée durant vos manifestations homophobes, savent la dispenser.

Je suis également catholique monsieur et je me félicite de ne rien avoir en commun avec vous et vos amis de la "Manif pour tous" qui piétinez les principes fondamentaux de fraternité, de tolérance et d'amour qui composent MA foi.

Le résultat de la primaire sera ce qu'il sera, mais sachez que si toutefois vous accédez à l’Élysée l'an prochain, je ne cesserai de lutter, de me battre, dans le respect des lois de la République, aux côtés de mes frères et sœurs de la communauté LGBT pour que jamais la Bible ne prenne la place du Code Civil.

A bon entendeur.

Ysabel Rousseau