Pages

lundi 27 août 2012

Anne se lâche !

Si elle était une couleur, elle serait le "rouge", si elle était une substance, elle serait "l'acide", si elle était une caractéristique physique, elle serait "un sourire". Anne Roumanoff nous offre une fois de plus, un florilège des incohérences, des situations ubuesques et des couacs politiques de notre société. 

Dans ce nouveau spectacle, sa plume acérée et trempée dans l'acide nous fait rire de tout et de rien. Pas un détail de la vie politique française ne lui échappe et l'on en rigole de bon cœur. Sa vision de ce qui l'entoure est unique et la rend unique. Je vous conseille vivement d'aller la voir ! Vous passerez, à n'en pas douter, un bon moment, un vrai moment de rire. Et je suis prête à parier que vous ne vous verrez plus de la même façon lorsque vous empoignerez votre smartphone ou que vous essaierez d'avoir une conversation avec l'instit' de votre progéniture. A noter sa traduction en allemand du slogan de François Hollande " Le changement, c'est maintenant" ou la description de la compagne de ce dernier. Tout simplement excellent ! Allez pour vous faire patienter, je vous invite à revoir un de mes sketches préférés de la Roumanoff. Press play !



dimanche 5 août 2012

Visiter Rome avec le grand Woody...

Sans connaître tous les films de Woody Allen, je peux quand même dire que j'aime beaucoup ce que fait le réalisateur.  Il sait nous emmener sur le terrain de l'amour par les chemins les plus tortueux mais aussi les plus drôles ! "To Rome with love" est là encore une très belle réussite du cinéaste. Il faut dire que le casting est des plus impressionnants ! Alec Baldwin, Roberto Benigni, Judy Davis, Woody Allen lui-même et bien d'autres, sans oublier la sulfureuse Penelope Cruz qui est tout simplement "una bomba" dans une robe rouge qui ne peut aller qu'à elle et à aucune autre (pour info ce film pourrait être déconseillé aux porteurs de pacemaker... Cela pourrait s'avérer dangereux à chaque apparition de la belle Penelope ;-)

Je vous conseille sincèrement ce film où vous retrouverez tous les ingrédients d'une très bonne comédie intelligemment réalisée.

Sans oublier que les prises de vue de la Ville Éternelle vous font presque regretter de ne pas avoir réservé pour le prochain weekend ! Qui sait ?... l'amour sera peut-être au rendez-vous, là ou ailleurs...



"Souvenirs de Jade" figure maintenant au catalogue des éditions Amalthée !

Les bonnes nouvelles s'enchaînent ! "Souvenirs de Jade" figure maintenant au catalogue des éditions Amalthée. Si vous le souhaitez, vous pouvez en commander un exemplaire directement chez mon éditeur. Je vous rappelle que vous pouvez aussi en commander un (dédicacé ou non), sur ce blog ! La procédure figure juste à droite de votre écran.

A bientôt !

"Souvenirs de Jade" a débarqué dans la célèbre librairie du Marais "Les mots à la bouche" !!!

Je suis très heureuse de vous annoncer que "Souvenirs de Jade" est enfin en rayon dans la plus célèbre librairie LGBT de Paris, "Les mots à la bouche" !!! Je profite de l'occasion pour remercier très chaleureusement Marco qui a été un précieux soutien dès les premières heures de l'aventure ! 

samedi 4 août 2012

Comment flinguer un film avec les deux dernières lignes de dialogue...

Lorsque je me suis assise dans mon fauteuil, je n'avais pas d'attente particulière si ce n'était de retrouver l'actrice et réalisatrice Jennifer Westfeldt dont j'avais beaucoup aimé la prestation dans la comédie "La tentation de Jessica". En allant voir "Friends with kids" j'imaginais passer un bon moment, ce qui a été majoritairement le cas. J'avoue que voir comment l'arrivée d'un ou plusieurs enfants dans un couple, fusille intimité et complicité pour ne créer qu'un foutoir sans nom où les engueulades et les reproches se partagent la vedette, n'a fait que renforcer ma décision de ne pas avoir moi-même de ces petits individus qui peuvent se transformer en arme de destruction massive de la libido et de l'ordre dans la maison... Attention, j'adore les enfants ! Mais surtout chez les autres et je tire mon chapeau aux courageux et courageuses qui se jettent dans cette aventure ! 

Bref, pour en revenir au film, bien que ce dernier force un peu le trait, cela reste un bon moment, jusqu'à l'instant du dénouement où... les deux dernières lignes de dialogue GÂCHENT TOUT LE RESTE !!! Je vous parle de la version originale, je ne sais pas comment les responsables du doublage en français auront gérer ce point. Combien de fois faudra-t-il le dire ? La force des sentiments ne nécessite pas obligatoirement la vulgarité des mots ! Nom de diou de nom di diou !!! Je ne comprends pas que personne dans l'entourage de la réalisatrice n'ait soulevé ce point ! Sauf si cela est tout à fait volontaire, alors là... j'avoue que je n'y comprends rien... Et ne venez pas me dire que je suis trop romantique !