Pages

samedi 23 mars 2013

N'attendez pas 20 ans...

Que feriez-vous si vous étiez pré-sentie pour reprendre la rédaction du magazine de mode pour lequel vous avez abandonné toute idée de vie perso, mais que votre boss vous trouve aussi coincée qu'un tiroir de commode normande oubliée sous une averse ou aussi excitante qu'un avis d'imposition ??? 

C'est un peu le dilemme face auquel se retrouve Alice (Virginie Efira) qui voit son rêve de devenir rédac' chef de "Rebelle", s'éloigner à mesure que se rapproche un jeune homme adorable, Balthazar, interprété par le très talentueux Pierre Niney (de la Comédie française ! Eh oui mesdames on ne se fout pas de vous !!!) qui n'a qu'un seul défaut, celui d'avoir 19 ans quand l'élue de son cœur en a 20 de plus...

Pour être tout à fait franche, je n'étais pas motivée pour aller voir ce film, mais pour faire plaisir à une de mes amies je me suis fendue d'une visite en salle obscure. Et bien m'en a pris !!! J'ai adoré ce film pétillant et super rythmé où se mêlent humour et auto-dérision, préjugés (Si si ! Penser à 18 ans, que lorsque l'on en a 39 et que l'on est en soirée à 23h, il nous faudra deux ans pour nous en remettre, moi j'appelle ça un préjugé !!) et coups de cœur.

Les deux interprètes sont franchement excellents et nous emportent avec eux dans leur parade amoureuse où les couacs sont légion ! 

Mention spéciale à Marina Foïs que j'ai cru reconnaître dans le rôle de la photographe de mode ultra méprisante et archi sûre de son talent, mais néanmoins drôle !!! Je conseille d'ailleurs ce film à mon amie Elodie, rien que pour ce pur moment qui illustre si bien la considération que certains ont, pour ceux qu'ils imaginent inférieurs à leur propre condition... Et on en connaît !!! ;-D

Bref, si vous aimez les comédies romantiques et l'humour alors je vous conseille d'aller voir "20 ans d'écart", histoire de voir si vous croyez encore aux contes de fées...

Et au fait, petit message aux jeun's qui se foutent des quadras : comme me l'a si souvent dit  ma petit maman, "Ne vous faites pas d'illusion... Le chien qui nous a mordus, vous court après !"