Pages

jeudi 28 mars 2013

Olympus has fallen...

Si vous aimez les films d'action, où les explosions sont légions, les actes héroïques une constante, les méchants encore plus méchants que méchants, alors "La chute de la Maison Blanche" est fait pour vous !

Et côté action, je peux vous assurer que l'on en a pour nos sous ! Bien sûr, je reconnais que les américains insistent sur leur besoin viscéral de défendre leur drapeau, que l'on connait bien. Mais le cinéma d'action américain serait-il le même sans cet amour de la bannière étoilée ? Je ne crois pas... Et franchement je pense que c'est ce que l'on aime dans le fond... 

Alors que les détracteurs se rassurent, je crois (de mémoire de fan de films d'action) que c'est la première fois que les américains mettent si fortement en scène leur fragilité. Quand je dis fragilité, je parle bien entendu de leur incapacité à résister et/ou à répondre au terrorisme. Car si d'habitude le héros supporte moyen de se faire marcher sur le petit orteil ou de recevoir un joli cadeau de la part d'un lance-roquette, je crois que l'on peut dire que dans ce film, personne ne comprend ce qui lui tombe dessus. Car vous l'aurez compris, l'action se situe en direct live de la demeure du Président Américain, laquelle est prise d'assaut par un groupe terroriste qui n'y va pas de main morte ! Je dirais même qu'il fait franchement preuve d'efficacité en prenant le contrôle du bâtiment en 13 minutes... Ben oui, précision et efficacité asiatique ! Car là aussi c'est un aspect nouveau, les méchants ne sont pas russes ou arabes, non ils viennent de Corée du Nord ! Et autant vous dire que leur plan est réglé à la seconde prêt ! Oserais-je dire au quart de poil de cul de guêpe !

Je ne veux pas vous gâcher le plaisir en vous racontant tout, donc je stoppe là concernant l’assaut, parlons maintenant du décor... Lorsque que je suis allée à Washington, je n'ai pas eu le plaisir de visiter The White House, mais d'après ce que j'ai pu voir dans des reportages ou même lu sur le sujet, le décor du film est franchement réaliste. Durant le film j'en suis même venue à me dire que si des secoués du capuchon regardaient le film, cela leur éviterait de chercher les plans sur Internet... Surprenant (oui je sais, je vois toujours le côté le plus sombre des choses en premier...) ! 

Et j'avoue ne pas avoir été bluffée que par les décors, mais aussi sur les différents systèmes de sécurité (certainement loin de la vérité, je ne suis pas naïve, mais quand même !). J'imagine que le scénario a dû recevoir l'aval des services compétents, mais franchement on s'y croirait ! Si demain, Barack Obama m'invite à prendre le café, je n'aurais pas vraiment besoin d'escorte pour aller chercher le sucre !...
 
Et puis, un petit mot sur le héros, interprété Gerard Butler qui pourrait très bien postuler pour prendre la succession de l'indestructible Bruce Willis... A suivre...

En conclusion, vous l'aurez compris j'ai adoré cette balade au cœur du pouvoir de la première puissance mondiale mais ce qui m'a marquée surtout c'est la mise en scène de l'attaque de la Maison Blanche, presque 12 ans après les attaques du 11 septembre, preuve sans doute que les plaies de l'Amérique commencent peut-être à cicatriser...