Pages

dimanche 10 juin 2012

Fais nous rire Pénélope !

 
Ceux qui ont aimé les pièces de théâtre "Arrête de pleurer Pénélope" et "Arrête de pleurer Pénélope 2" seront ravis d'aller voir "Arrête de pleurer Pénélope - Le film". J'avoue que j'ai pris beaucoup de plaisir à revoir les 3 amies, Chloé (Juliette Arnaud), Léonie (Corinne Puget) et la fameuse Pénélope (Christine Anglio). C'est sans surprise que nous les retrouvons avec leurs caractères respectifs et tellement particuliers... Chloé dont la "bonne humeur" collerait le bourdon à tous les personnages de "Fantasia", ses coups de gueule et son sens de l'altruisme qui lui sont si chers... Léonie qui se préoccupe toujours autant des apparences et qui, même un canon de révolver posé sur la tempe n'abandonnerait pas ses signes extérieurs de richesse et notre Pénélope (Christine Anglio) qui se transforme en fontaine à la première émotion et qui craque toujours pour les séniors plutôt que les juniors... Ce nouvel opus pourrait s'intituler "Arrête de pleurer Pénélope 3". Si vous pensez voir sur grand écran l'adaptation de l'une des pièces, vous vous trompez ! 
 
Ce film est tout simplement la suite des aventures du trio. Seul regret, les auteurs et comédiennes, Corinne Puget et Juliette Arnaud, surfent une nouvelle fois sur la même vague : les trois amies se retrouvent après plusieurs années sans se voir et finissent par se balancer leurs quatre vérités entre deux sanglots et trois engueulades, puis finiront par accepter le fait qu'elles n'ont plus 20 ans et que la nouvelle génération est sans pitié !... On notera tout au long du film, la ligne de Corinne Puget qui est tout simplement magnifique et sexy à souhait ! Elle en jette les amis et c'est rien de le dire !!! J'avoue que j'ai passé un charmant moment à la voir évoluer sur grand écran... En conclusion, allez-y vous ne serez pas dépaysés et vous passerez un bon moment, même si les fous-rires ne sont pas franchement au rendez-vous. On notera aussi la participation de pointures telles que Maria Pacôme qui se fait si rare à l'écran, ce que je regrette personnellement et Jacques Weber. Sans oublier une sympathique chorégraphie des filles sur un tube des années 90, les trentenaires apprécieront ! Il semble en effet que la mise en scène de "choré" soit aussi une signature des trois artistes.