Pages

dimanche 18 novembre 2012

Ne laissez pas entrer n'importe qui...

Si vous êtes du genre à laisser entrer chez vous quiconque frappe à votre porte, en allant voir "Dans la maison", je parie que vous changerez vos habitudes. 

Je vous rassure, ne nous offre pas là un thriller sanglant où les cadavres se bousculent dans les placards. Non non, rien de tout cela ! 

Juste un adolescent, Claude, qui sous couvert d'aider un pote en math, va s'immiscer dans la maison de ce dernier et l'observer lui et sa famille. Jusqu'ici rien de bien méchant en fait. Ce qui rend l'exercice dangereux c'est que Claude met par écrit ce qu'il voit ou aimerait surprendre de cette famille normale, pour son prof' de français incarné par , qui lui, voit en ce jeune homme un possible futur écrivain. 

Régulièrement Claude offre à son prof' les chroniques de cette famille. Et si ce jeu de voyeurisme par texte interposé ne prenait pas dans sa toile que les Rapha' ? Si le mal se répandait en dehors des murs de cette maison pour venir jusque chez vous...

En allant voir ce film, je me doutais bien que l'ambiance allait être un peu pesante, mais j'étais loin de me douter que j'allais avoir l'impression de m’immiscer moi aussi chez cette famille normale. Et c'est là le coup de maître du réalisateur, qui nous happe dans cette spirale silencieuse mais néanmoins destructrice.

On notera le jeu de Ernst Umhauer qui joue le rôle de Claude et dont le regard bleu pénétrant, parvient à nous mettre mal à l'aise de l'autre coté de l'écran. Rien de tel pour lui donner notre montre s'il nous demandait l'heure... 

Un film à voir, sans oublier de bien fermer votre porte...