Pages

lundi 19 novembre 2012

Un garde du corps honteusement aveugle...


On sait malheureusement qui était Hitler. On connaît du monstre ce que l'Histoire a bien voulu laisser filtrer, mais si l'opportunité d'en savoir un peu plus vous était offerte ? 

Rien de morbide ou irrespectueux dans ma démarche lorsque j'ai acheté ce livre. Je voulais savoir si quelqu'un pouvait nous expliquer comment un homme sans doute avide de pouvoir, était devenu le plus grand criminel de guerre de toute l'histoire de l'Humanité. Qui pourrait nous donner un meilleur avis extérieur que son propre garde du corps ? Celui qui est toujours dans son ombre, qui entend tout mais que personne ne voit, ni ne remarque...

Comme à chaque fois, j'ai lu la 4ème de couv' ci-dessous avant d'acheter l'ouvrage :

"Rochus Misch a été le garde du corps d'Adolf Hitler. Quelque cinq années de 1940 à 1945 passées nuit et jour auprès du dictateur nazi. De la chancellerie berlinoise aux appartements privés, du nid d'aigle de Berchtesgaden à la « Tanière du loup » en Prusse orientale et au QG ukrainien, Rochus Misch a suivi le Führer jusqu'à la fin du IIIe Reich. Il a été le témoin des petites et grandes heures des dirigeants nazis et de leurs compagnes, dont Eva Braun. 

Dernier soldat allemand à quitter le bunker après le suicide de Hitler, il s'est installé à Berlin après neuf années de captivité en URSS. Aujourd'hui, il vit seul. Il a choisi de raconter avec moult détails son parcours dans l’Allemagne tourmentée d’avant-guerre, avant de partager le quotidien de celui qui fut le principal instigateur du plus profond effondrement de la civilisation des Temps modernes et du conflit le plus meurtrier de l’histoire
".

Franchement je m'attendais à lire ce que personne n'avait pu voir ou dit. Malheureusement, plus j'avançais dans ma lecture, plus la déception était grande. Je ne parle pas ici du style de l'auteur qui a recueilli les propos de Rochus Misch, mais des propos eux-mêmes. 

En effet, on y découvre un jeune homme sans réelle personnalité, qui suit aveuglément ce qu'on lui dit, ne laisse jamais traîner un œil ou une oreille malgré son environnement, à l'heure d'un virage essentiel pour l'Histoire de son pays. Il ne se posait pas plus de question que ça. Un homme-robot avant même l'invention de la robotique. Un corps sans plus d'âme que son Führer. Il ne cesse de confier qu'il n'a jamais su que l'horrible solution finale avait été élaborée, décidée et orchestrée à quelques mètres de lui. On est atterrés par tant de naïveté, à moins que cela ne soit que de la mauvaise foi.

Non, franchement Rochus Misch n'est pas un témoin de l'Histoire, juste un exécutant sans âme, ni compassion. 

Seule note positive à ce témoignage, c'est la gifle que lui a asséné la vie en conduisant sa propre fille dans les bras de celui qui sera le père de son enfant, un jeune juif. Pour cet enfant et sa mère, l'ascendance qui est la leur est un poids qu'ils leur faudra porter malgré tout. La Thora les y aidera sûrement. Comme quoi...